Nouveauté 2017 : Généralisation du crédit d’impôt !

Généralisation du crédit d’impôt pour les services à la personne

Employer une personne à votre domicile que ce soit pour l’entretien de la maison ou du jardin, la garde des enfants, du soutien scolaire, de l’accompagnement aux personnes âgées… représente un coût mais celui-ci est grandement réduit par la réduction ou déduction d’impôt à laquelle vous pouvez prétendre. Les conditions d’accès à cette fiscalité avantageuse font partie des nouveautés 2017. Alors qu’est-ce qui change ?

Un crédit d’impôt ouvert à tous

Auparavant, pour les personnes peu ou non imposables, il fallait remplir certaines conditions pour pouvoir prétendre au crédit d’impôt. Ainsi, une personne célibataire doit exercer une activité professionnelle ou être inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi pendant au moins 3 mois durant l’année ou l’aide à domicile est employé. Pour les couples, il faut que les deux personnes exercent une activité professionnelle ou qu’elles soient inscrites comme demandeurs d’emploi pendant au moins 3 mois.

Depuis le 1er janvier 2017 les choses ont changé : tous les particuliers employeurs, inactifs comme actifs, peuvent prétendre à ce crédit d’impôt. Celui-ci permet de déduire la moitié des frais engagés pour l’emploi d’une aide à domicile, d’une assistante maternelle ou le recours à une entreprise de services à la personne agréée. Ce crédit est accordé dans une limite de plafond comprise entre 12 000 et 20 000 € selon vos revenus.

Cette mesure doit donc permettre de diminuer la facture de 20 % pour les revenus les plus modestes.

Une mesure effective en 2018

La déclaration d’impôt sur le revenu est effectuée avec un an de décalage ce qui fait que ce crédit d’impôt ne sera effectif qu’en 2018 pour les dépenses effectuées depuis janvier 2017. Ainsi, si un retraité a fait appel à une entreprise de service à la personne pour l’entretien de son jardin et que cela lui a coûté 1 000 €, il a le droit à un crédit d’impôt de 500 € en 2018 même s’il n’est pas imposable.

Par ailleurs, à partir du 1er janvier 2018 le prélèvement à la source sera mis en place, un acompte de crédit d’impôt sera donc versé en février 2018 et le solde sera versé en août.